vendredi 17 octobre 2008

Brioche vendéenne (version sans lactose)


La « galette pâcaude », appelée désormais brioche vendéenne est labellisée depuis 2003 "label rouge" et d'une Indication géographique protégée (IGP) garantissant son origine.

"Les références à la Brioche Vendéenne sont ancestrales. Des écrits en font état dès le Moyen-Âge avec le terme de "gâche".
La Brioche Vendéenne tire ses origines des recettes du gâteau de la mariée (texture et tressage) et de la galette de Pâques, à travers sa recette, notamment par l'utilisation des œufs.
La situation difficile de la France au sortir de la Seconde Guerre Mondiale a favorisé la mise en place d'actions de solidarité dans l'ensemble du pays. L'association des "Vendéens de Paris", habituée des actions caritatives, a organisé en avril 1949, une vente de charité au profit des Prisonniers de Guerre. L'association choisit de faire venir un grand nombre de spécialités vendéennes (mojette, jambon, Kamoc et gâteaux). On décida alors de créer la distinction entre la brioche dite "Parisienne" et les "Brioches Vendéennes", afin d'éviter les confusions entre les produits.
L'avènement des congés payés en 1936, puis l'importance du tourisme en Vendée ont favorisé l'essor de la Brioche Vendéenne.
Des initiatives privées et le développement d'Entreprises de Boulangerie vendéennes ont par ailleurs permis de populariser la Brioche Vendéenne et de répondre à une demande croissante."
(source :
Association de la brioche vendéenne).




La brioche dans des mariages vendéens : danse de la brioche

En Vendée lors de la soirée dansante de la plupart des mariages on pratique la danse de la brioche : une énorme brioche (30 à 50 kgs) est posée sur deux grands morceaux de bois que les mariés doivent porter à bout de bras. Après les mariés tous les invités doivent se relayer pour cette danse de la brioche.
Cadeau traditionnel du parrain et de la marraine, la brioche est partagée entre les invités du mariage, au cœur de la nuit après avoir été portée à bout de bras dans la célèbre danse de la brioche. Aujourd’hui encore, la danse à la brioche est un temps fort des festivités lors des mariages vendéens.




Source de la photo : Aventures de Fred et Véro


Ingrédients :

On sait que les boulangers utilisent davantage d'œufs et de beurre, procurant à la Brioche ce goût si savoureux. Il semblerait qu'ils ajoutent à leurs créations, quelques gouttes d'Eau de Vie, de Rhum ou de Cognac, certains incorporant une touche de vanille naturelle ou de fleur d'oranger. Le temps de fermentation de cette brioche est particulier, long, lente… son poids doit être de 300g minimum.
La brioche réalisée ici est une version sans lactose. On fera une brioche vendéenne traditionnelle dans un autre billet. J'ai appris en France que cette brioche est façonnée en forme de tresse...


Pour 2 brioches de 400g chacune

400g de farine T65
100g de margarine végetale
150g de yaourt de soja nature
15g de levure de boulangerie fraîche (1 sachet de levure deshydratée)
60g de lait sans lactose ou de lait du soja
1 œuf grand + 1 jaune d’œuf pour les dorer
1 cuillère à soupe d'eau de fleur d’oranger
1 cuillère à cafe d’extrait de vanille liquide
2 cuillères à soupe de Kirch
60g de sucre roux
1 cuillère à café de sel






Préparation :

Commencez par faire fermenter la levure en la mélangeant avec le lait tiède et une pincée du sucre. Réserver pendant 10 mn dans un endroit tiède.
Dans un grand saladier versez la farine, ajoutez le sel, faites un puits au centre; cassez l’œuf et battez-le légèrement. Commencez à amalgamer, puis versez le yaourt, le sucre, la fleur d'oranger et la vanille. Ensuite ajoutez la levure fermentée.
Verser la pâte sur le plan de travail et pétrir longuement et fermement la pâte pendant 6-8 mn. Lorsqu'elle est bien élastique, roulez-la en boule, mettez-le dans le bol et laissez-la reposer 1 heure à température ambiante. Ensuite, degasez la pâte, formez de nouveau une boule et laissez-la toute la nuit (12 heures) dans le frigo, avec un linge au-dessus du bol. La pâte va doubler de volume.
Le lendemain matin, récupérez votre pâton, le peser et façonnez deux brioches en forme de bâtard.
Posez-les sur une plaque allant au four, recouverte d'un papier cuisson et laissez fermenter 2 heures couverts avec un torchon humide à temperature ambiante. Ensuite, dorez au pinceau avec un jaune d'œuf battu avec une pincée du sel. Avec un couteau, faites une incision longue. Enfournez tout de suite dans votre four préchauffé - th. 6/7 - 180 ° pendant 25 mn.





6 commentaires:

mickymath a dit…

il a l'air bien bon ton pain! biises micky

Andrea a dit…

Myri: finalmente me puedo comunicar con vos!
En el blog en español tenes un formato para dejar los comentarios con el que no puedo escribir (hay que elegir un perfil etc etc). Te he dejado muchos mensajes que nunca se publican!
No es que no me interese tu blog es que no logro dejarte mensajes: por suerte veo que en el blog en frances tenes este formato, antes me pasaba lo mismo con el blog de la cocinera.
Incluso en uno de mis ultimas entradas explique que no podia escribir en tu blog.
(Dicho esto: uff! mas tranquila!)

si, hice los cuernitos con saindoux, un paquete que compré en carrefour, el resto lo utilize para poner sobre la placa y cocinar.

bueno, ahora si, vendre a dejarte mensajes en tu blog en frances!
besos!
andrea

Andrea a dit…

Me fije en mi blog: en la receta de la raya con manteca, al final habia puesto "important" y ahi estan algunos de los blogs a los cuales no logro escribir!

besos mujer!
uff ça fait plaisir de pouvoir te dire tout ça!

Louisette passion retriever, cat, memory Katanga a dit…

Je connaissais l'existence de la brioche Vendéenne , mais pas le rituel au mariage, énorme cette brioche.

Emi a dit…

Elle est très belle!

Anonyme a dit…

merci beaucoup pour cette recette mais quand et comment incorporez-vous la margarine?
merci encore

Enregistrer un commentaire